Glossaire

par Philippe Hafner  -  #Glossaire

a

accotoir

Partie d'un siège sur le côté du fond et servant à s'accoter, c'est à dire à s'appuyer de côté. L'accotoir peut comprendre le bras, la console d'accotoir et éventuellement, une joue garnie ou cannée.

 

accoudoir

Appui servant à s'appuyer de face, sur les coudes ; l'accoudoir garni d'un balcon, la garniture située sur le haut du dossier d'un prie-Dieu, permettent cette position.

 

agglomérés

Fibres animales ou végétales agglomérées de latex donnant une masse homogène propre au garnissage de siège. Ce matériau peut se mouler en forme et se travaille comme les mousses latex, Bultex, haute résilience et polyéther.

 

agrafes

Fils métalliques en U éjectés par un appareil pneumatique ou à main. - Petits éléments en tôle utilisés pour la fixation des fils d'acier sur les pavillons des ressorts ou sur les épingles de suspension des ressorts à arc.

 

agrafeur, agrafeuse

Cloueur pneumatique ou auto-cloueur. Appareil projetant des agrafes formées par un fil métallique et remplaçant les semences.

 

aimanté (marteau)

Marteau utilisé par les selliers auquel se sont habitués les tapissiers ; ce marteau permet de saisir les semences au bord des lèvres sans l'intervention des doigts.

 

alvéoles

Cavités produites par des éléments de métal disposés sur le couvercle du moule dans lequel est coulé le latex émulsionné.

 

âme (de crin)

Terme de métier employé pour désigner une faible épaisseur de crin disposée sur une garniture.

 

ampleur

En garniture, s'applique à la quantité de tissu nécessaire, en plus des dimensions finies d'un capiton, pour former celui-ci.

 

anglais (bourrelet)

Gros bourrelet saillant d'une devanture, souligné par un passepoil cousu au creux de celui-ci. Sous le bourrelet angalis, la garniture est généralement légèrement bombée.

 

anglaisage

L'anglaisage consiste à clouer une étoffe sur l'envers à l'aide d'un bande de carton, puis à retourner celle-ci en l'appliquant sur le clouage afin de le dissimuler. On écrit aussi anglésage.

 

appiécement

bande de tissu cousu sur le côté d'un morceau de même nature pour l'élargir. Les appiécements étaient fréquents autrefois, avec les étoffes en petites largeurs.

 

applications

Quelques sièges Empire et Louis XIII comportaient un décor composé de galons de passementerie cousus sur les fonds et les dossiers. - Une application de passementerie.

 

appui-tête

les sièges de très grand confort et de relaxe ont un dossier assez haut pour permettre le soutien de la tête ; cette partie du dossier est garnie très souple, elle peut être formée d'un sorte de coussin rapporté : l'appui-tête.

 

armure

L'armure d'une étoffe est le mode de croisement des fils de chaîne et de trame : armure reps, armure satin... La plus simple étant l'armure toile où les fils de chaîne passent dessus puis dessous chaque fil de trame.

 

assise

Caractéristiques du confort d'un fond de siège. Assise basse ou haute, souple ou ferme, mode de suspension, élasticité, fuite, profondeur.

 

attache (toile d')

Bande de toile enduite pour en faciliter le collage sur les mousses de latex et éventuellement sur les bois des sièges. Sur ceux-ci, elle peut être clouée ou agrafée.

 

attente (toile d')

Dans certains cas, les sièges peuvent être présentés en "blanc". Pour éviter les salissures ou donner un meilleur aspect, ils sont recouverts d'une toile de couleur neutre dans l'attente de la couverture : toile d'attente.

 

b

basane

Peau de mouton utilisée pour la confection des coussins remplis de duvet

 

bâti

La structure d'un siège devant être garni prend le nom de bâti ; plusieurs mot peuvent d'ailleurs désigner cet assemblage : bâti, carcasse, fût ou bois (lorsque la structure est effectivement en bois).

 

biais

Sorte de passementerie (biais simple ou double) employé pour dissimuler les coutures d'un coussin. Dans quelques cs, une étoffe peut être utilisée "en biais" lorsqu'il est nécessaire d'obtenir une certaine élasticité du tissu. cela peut être le cas pour une "boss" de fauteuil à dossier courbe. le biais est également employé pour un volant de siège ou un bandeau froncé. Cette façon n'est possible qu'avec une étoffe unie.

 

bisonne (toile)

Toile de lin de couleur bise à tissage serré et résistant qu'on place sous un coussin et sur le dessus d'une plate-forme suspendue. elle doit pouvoir résister au frottement des deux éléments, les toiles plus légères sont déconseillées. La toile bisonne se fait également en coton ou coton et lin.

 

blanc (en)

Expression qui désigne un siège garni complètement, à l'avant dernier stade du travail, et prêt à être recouvert. Généralement le prix de la garniture est calculé "en blanc", c'est à dire sans le tissu, la valeur de celui-ci étant indépendante de la valeur de la garniture.

 

blanche (toile)

Toile de cretonne disposée sur les piqûres de crin animal pour recouvrir les irrégularités de la garniture piquée.

 

blouses

Afin de faciliter l'affaissement d'un fond sans qu'il soit g^né par un clouage le long des consoles d'accotoirs, on procède avant la garniture d'un fond à la fixation de pièces de tissu clouées au bas des consoles et formant plates-bandes en continuité avec la devanture. Les blouses laissent la garniture du fond indépendante de la garniture des accotoirs.

 

bois

voir : bâti

 

bolduc

Pour fixer une couverture dans un creux de garniture (cas de la bosse d'un fauteuil Crapaud), une bande étroite de toile en biais est cousue sur l'envers de l'étoffe. cette bande est ensuite cousue au travers de la garniture. Dans d'autres cas cette bande peut être agrafée sur le support de la garniture.

 

bombement

Les garnitures sont généralement bombées. Elles l'étaient naturellement par le procédé du rembourrage ou du remplissage d'un coussin ; cette façon est logique compte tenu de l'affaissement et de la déformation sous le poids d'une personne; cependant les mousses employées en garniture peuvent permettre des formes strictement plates. On parle du "bombé" de la garniture.

 

bosse ou bosse corsetée ou bosse corsée

Ce terme désigne la saillie formée par le bas d'un dossier et servant d'appui-reins. de nombreux sièges modernes ne comportent pas de bosse, ce qui oblige parfois à disposer un petit coussin mobile pour palier cette absence. Le "Crapaud" et le fauteuil "Pompadour" sont des exemples remarquables de garnitures dont le dossier possède une bosse.

 

bouchons

terme de métier employé pour désigner des petites boules de crin ayant échappé au cardage et susceptibles d'apparaître sous l'étoffe de couverture.

 

bourre

Lainette de faible valeur ou amas de fibres employées autrefois pour le garnissage des sièges. De ce mot viennent les termes : embourrage, rembourrage, embourrure.

 

bourrelet

Forme de la garniture réalisée par le dernier point de piqûre réalisé sur celle-ci. le bourrelet constitue une sorte de "boudin" de forme cylindrique. Il existe des bourrelet préfabriqués en caoutchouc ou aggloméré que l'on peut clouer ou coller sur les traverses. Ces bourrelets reçoivent le nom de "profilés".

 

Boutonnée (garniture)

Les garnitures simples sont "tendues" ; elles peuvent être capitonnées ou boutonnées. dans ce dernier cas, il s'agit de garnitures dont le recouvrement est peu tendu et agrémenté de boutons ou de boufettes de passementerie piquées au travers de la garniture.

 

bras

Partie du siège, apparente ou garnie qui relie le dossier et la console d'accotoir sur la quelle on pose le bras.

 

broquette

Clou forgé servant à la fixation des étoffes ;la broquette est l'ancêtre du "clou doré" ou clou décoratif.