Réfection de sièges d'architectes et designers

par Philippe Hafner  -  20 Février 2011

Cette paire de fauteuils et ottomans ont pris un coup de jeune !

Enlèvement  &  livraison  dans  toute  la  France

 

Avis de mes clients sur Google

Avis de mes clients sur Houzz

Les coques on été entièrement et délicatement poncées

à la main puis ont reçues 6 couches de vernis.

Observez la brillance et la profondeur des couleurs.

Le palissandre de Rio a retrouvé tout son éclat.

Avant restauration

 

Après restauration

Les coussins ont retrouvé la forme,

 

Avant

 

Après

 

ainsi que les manchettes.

Observez :

Les passepoils sont bien parallèles, le cuir est bien tendu,

les manchettes sont bien dodues

sans plis ni déformation.

Coque d'un ottoman après décapage complet

et avant vernissage.

C'est "un peu" de travail mais couche après couche,

le palissandre apparaît dans tout son éclat.

Restauration type_en_détail

Ce très beau Eames garnis de duvet a 37 ans,

son propriétaire un peu plus...

mais lui,

a su garder la forme !

Après diverses interventions sur le fût, le piètement,

les garnitures, les fermetures à glissière,

le carton de l'assise, et quelques heures de couture,

le voici tout beau tout neuf.

 

Avis de mes clients sur Google

Avis de mes clients sur Houzz

 

Le cuir est un 100 % aniline en provenance directe

de la tannerie au toucher, à la souplesse

et à la transparence de teinte

sans comparaison avec un cuir pigmenté.

Avant :

carton d'assise plié, coques abîmées, rayées,

décolorées et très patinées, coussins défoncés.

 

Après

 

Avant

 

Avant

 

Après

 

Réfection complète d'une paire de chauffeuses PK22

Il faut d'abord comprendre comment fonctionne la garniture

afin de la reproduire avec le moins de défauts possible.

Ensuite c'est une affaire de matériel et de tour de main...

Vue de face,

 

de dessous,

 

de côté

​​​​​​​

"Simple comme Poul Kjærholm "

Réfection complète des coussins de cette chauffeuse Barcelona.

La difficulté est de gérer les différences d'épaisseur de cuir,

d'obtenir finalement des coussins dont les angles sont bien droits,

bien remplis et sans déformation.

Ce n'est pas si simple !

Quant à la découpe des carrés (qui ne sont pas carré !),

celle-ci doit être très rigoureuse.

Je remercie mon ami Raoul qui m'a fourni ses propres gabarits

et toutes les astuces nécessaires afin d'obtenir ce résultat parfait.

Restauration complète de 4 chauffeuses PK22 de Poul Kjærholm recouvertes d'une très belle toile de lin

de 670 g/m2 de fabrication française.

Il s'agit de la même toile que celle utilisée pour

les braies de l'Hermione. C'est du costaud !

Bien sûr,

tout le travail de couture est absolument identique au modèle d'origine avec les surpiqûres en diagonale sur les dossiers et les assises.

Détail du tour de console de pied avec la toile coupée à vif

et une surpiqûre en zigzag.

Cette coupe est particulièrement délicate à réaliser.

Elle doit être pratiquée avec précision en tenant compte

de la tension appliquée à la coiffe lorsque l'on s'assoit.

Détail de la couture centrale à 4 fils réalisée à la main

située sur l'arrière du dossier

Un peu plus bas...

Encore plus bas...

Tout en bas, avec le rabat arrière fixé par des pressions.

Avant d'en arriver là,

les chauffeuses on été entièrement démontées

et les piétements nettoyés et polis.

Les voici lors de leur arrivée dans l'atelier,

Il était temps d'intervenir.